Un « Musée de France »

Le musée de la Résistance de l’Aube bénéficie, depuis le 4 janvier 2002, de l’appellation « Musée de France », comme 1217 autres musées sur le territoire national.

Accordée d’office aux musées nationaux créés par décret, ainsi qu’à la plupart des musées territoriaux et associatifs jusque-là désignés comme « musées classés et contrôlés » par l’État, elle peut l’être également, sur demande et sur critères au Haut Conseil des musées de France, pour des musées appartenant

  • à l’État
  • à une personne morale de droit public
  • à une personne de droit privé à but non lucratif

Cette appellation implique l’aide et l’agrément de la part de l’État, mais également des missions de conservation et de valorisation auprès des publics.

Au sens de la loi, est considéré comme musée de France « toute collection permanente composée de biens dont la conservation et la présentation revêtent un intérêt public et organisée en vue de la connaissance, de l’éducation et du plaisir du public » (Art. L.410-1.).

Il est donc bien question du public avant tout, et de l’intérêt scientifique des collections et leur présentation.

Selon l’Article L441-2 de cette même loi, les musées de France ont pour missions permanentes de : « a) Conserver, restaurer, étudier et enrichir leurs collections ; b) Rendre leurs collections accessibles au public le plus large ; c) Concevoir et mettre en œuvre des actions d’éducation et de diffusion visant à assurer l’égal accès de tous à la culture ; d) Contribuer aux progrès de la connaissance et de la recherche ainsi qu’à leur diffusion. »

Il existe donc des missions confiées par la loi qui lui sont dévolues, avec des personnels affiliés et des instances chargées de le faire bien fonctionner.

Les musées de France sont des établissements agréés par l’État : ils ont la possibilité d’avoir accès à l’assistance, les conseils, les avis et l’étude de l’État dans le cadre de leurs missions, mais ils sont de fait soumis à son contrôle scientifique et technique et leur inspection.

Les missions dévolues à l’acquisition et la restauration des collections sont également soumises au regard des instances scientifiques (commissions), et ils ont l’obligation de maintenir un inventaire réglementaire, soumis au récolement décennal.

Les collections des musées de France sont de fait imprescriptibles, inaliénables et insaisissables.

Pour plus d’informations : http://www.culture.gouv.fr/Aides-demarches/Protections-labels-et-appellations/Appellation-Musee-de-France

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :